jeudi 4 octobre 2007

Faisons les comptes

cachecache_Vendredi,  j’ai bu. Ce n’est pas bien.

Voici un bref résumé de la soirée. Vous me direz ce que vous en pensez.

Tous les ans, on organise une soirée de rentrée au boulot. La première raison est : pour une fois que l’on a une excuse pour faire la fête, on ne va pas se gêner. La seconde est une volonté d’intégrer les nouveaux et de mettre une bonne ambiance.

Evidement tout le monde était invité (même ceux que l’on n’aime pas) une caisse commune ….. bon ça on s’en fou. Je vous épargne même la recette du cake à la saucisse de Morteau.

Cette année l’équipe c’est agrandi, nous avons une nouvelle comptable et d’autre personne ….

En temps qu’ancien, je me dois d’aller à la rencontre des nouvelles (aux). Bon après je ne peux pas discuter avec tout le monde donc j’ai surtout essayé de travailler l’intégration de la nouvelle comptable. En septembre en la voyant franchir le pas de la boîte je me suis dit « mince elle me dit quelques choses » et je me suis aperçu que je ne la connaissais pas. Nous avons tout deux vécu à Poitiers mais ce n’était pas la même année donc on a décidé que cela ne comptait pas.

Notre humour étant assez proche beaucoup tremblent lorsque l’on se ballade avec un marqueur à la main. Sur ces mots, je sais ce que vous allez penser et moi aussi d’ailleurs j’y pense, c'est pour cela que rapidement j’ai présenté Véro à Emma pour que les choses soient claires … enfin vous voyez ce que je veux dire. Bizarrement, elles se sont bien entendu et depuis nous faisons l’amour à trois. N’importe quoi …. Mais non, elles se sont bien entendu point. Bande de tordu. Véro a un mec, on rigole bien, elle passe depuis de temps en temps et Emma veille sans rien dire. Olala vous alors.

Je sais que vous ne savez pas ou je veux en venir mais j’y viens. J’y viens mais je veux que vous ayez tous les éléments. Et je n’écris pas souvent en ce moment alors mince …

Qui dit soirée. Dit alcool et rapidement elle coule et notre esprit tordu s’anime. Allez savoir comment, la soirée nous a amené à faire un cache cache. Dans ce genre de situation, j’adore ma vie. Au cri du grand chamane tout le monde part son verre à la main. Tapis dans les archives, je rampe vers la salle de réunion en espérant trouver une meilleure cachette. Entendant un bruit, je me cache derrière la double cloison. Le lieu est étroit sombre et ne me permet aucune fuite si le loup arrive. Tout à coup une personne rentre dans la pièce. Je suis fait. On ouvre la double cloison. Soulagement. Ce n’est que Véro qui vient se cacher.

Nous restons silencieux à l’affut du moindre bruit. Seules nos respirations occupent l’espace du lieu. L’attente commence à durer. Le silence reste toujours présent entre nous deux. Le genre de silence que l’on ne veut pas rompre par peur de casser un moment. Ce silence qui nous évite d’aller trop loin. Sans me regarder, elle prend ma main. Dos à moi, elle regard si quelqu’un fait irruption dans la pièce. Nos quatre mains se retrouvent. Elle pose sa tête sur mon torse et doucement je commence à embrasser son cou. Le désir monte tout de suite entre nous deux. En entendant du bruit dans le couloir nous nous sommes séparés. Comme si de rien était, nous avons repris le jeu.

A un moment plus calme dans la soirée nous avons convenu de ne pas recommencer. Depuis notre relation n’a pas changé. Nous rigolons de tout comme avant sans aucun sous entendu. Je pense que tout deux nous avons cédé à une envie du moment. L’alcool et le contexte ne sont pas à négliger. Je n’envisage aucun autre accident et ma camarade de travail ne semble pas avoir un avis différent.

Je reviendrai surement sur cette aventure prochainement.

Bisou.

Pense à prendre du pain.

Posté par Prof______ à 18:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Faisons les comptes

    Expérience un peu étrange....
    Mais bon, sans conséquences sans doute.
    l'important est que rien ne change

    Posté par Elsa, samedi 13 octobre 2007 à 09:28 | | Répondre
Nouveau commentaire